Cutty Sark (Greenwich)

 
 

Nous avions promis aux enfants une petite aventure. Direction Greenwich! Aujourd’hui, on s’imagine marin. D’abord en sautant sur le Thames Clipper, plus fun que le métro, histoire de profiter de la Tamise et du grand ciel bleu. De là, émerveillement total devant le Cutty Sark, un Tea Clipper admirablement restauré.

Qu’est-ce donc, d’ailleurs qu’un Tea Clipper? Des voiliers extrêmement rapides construits au XIXième siècle. La valeur marchande du thé, exporté de Chine était telle à l’époque que l’on parlait de Tea Race pour en ramener vers l’Europe, les Etats-Unis. Les navires partaient chargés de vins, alcools, bière et autres produits à échanger sur place et revenaient avec des cargaisons entières de thé. Le Cutty Sark fut l’un des derniers construits. Il lui faudra 122 jours pour faire l’aller-retour, un excellent temps à l’époque. Avec l’ouverture du canal de Suez, les bateaux à vapeur prirent le relai. Le Cutty Sark se concentrera alors sur le transport de laine vers l’Australie.

En 1895, le bateau est racheté par la compagnie portugaise Ferreira et renommée ainsi. En 1922, il sert de bateau école, d’abord à Falmouth puis au Thames Nautical Training College. Enfin, il sera démâté et installé à cale sèch à Greenwich au plus grand plaisir du public. L’Unesco l’a d’ailleurs ajouté à sa liste de patrimoine historique d’exception.

Nichée dans un écrin de verre qui en protège la coque, le Cutty Sark promet une visite d’exception. On se glisse d’abord dans l’armature d’acier et de bois où étaient stockées les marchandises pour en apprendre plus sur son histoire à travers projections et jeux d’adresses. Les enfants adoreront, les activités s’adressant à tous les âges! Les escaliers mènent ensuite sur le pont. Les voiles ont beau ne pas être dépliées, avec la Tamise à deux pas, on s’y croirait… On pourra au passage visiter les minuscules cabines de l’équipage ou la toute petite cuisine, se glisser dans les lits des marins…

Une dernière étape vous attend sur ce voyage extraordinaire. La verrière vous permet de vous promener sous le bateau, d’en saisir l’imposant corset métallique, qui limitait au passage le nombre de coquillages se fixant sur la coque… Le lieu abrite un café mais devient aussi, de temps à autres, théâtre (le programme est par ici)

D’où vient son nom, d’ailleurs? D’un poème de Robert Burns qui parle de la sorcière Nannie Dee. Elle porte, dans l’histoire, une sark, une chemise de lin, cutty, comprenez trop courte. D’où la figure de proue, blanche, chemise ouverte. Aperçue par Tam, rentrant ivre mort du pub, elle se lance à sa poursuite mais ne réussira qu’à attraper la queue de son cheval. Ne ratez pas au sous-sol la très belle collection de figures de proue!

Le petit plus? Vous pouvez ensuite descendre, si la marée est basse, sur les bords de la Tamise, qui offre à ce niveau une plage de sable et de galets. Ou emmener les enfants au Greenwich Maritime Museum, gratuit, tout proche.

 

♥ Cutty Sark

 
 
Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich Cutty Sark Greenwich

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *