Roa’s family scene | Tableau de famille par Roa

Au centre de l’expo Printmaking Today, Roa profite de son passage londonien pour rajouter quelques mascottes dans Shoreditch.

Un petit mot de la part de Street Art London dans ma boite Twitter, un article entier de Spitafields life sur le sujet… le web est en effervescence! L’oeuvre est imposante et s’etale donc sur plusieurs jours, l’occasion rêvée de voir sa fresque prendre vie.

J’entre timidement à la Foundry, je tente de me faire discrète dans un coin. Fascinant de voir le héron naître, d’un fond blanc et gris, quelques lignes et soudain, une évidence. L’artiste prend du recul, vérifie l’effet, rajoute un détail, un contraste, sourit chaleureusement. Ses traits sont si précis que j’ai pensé quelques instants qu’il utilisait un marqueur noir plutôt qu’un spray.

Un portrait plus touchant que l’oeuvre du Black Rat Project –  il explique aimer alterner des pièces fortes et d’autres plus douces. Un beau portrait de famille!

D’autres échelles bien plus hautes doivent lui être livrées et l’oeuvre devrait monter d’un niveau de plus. Roa se remettra au travail dimanche et lundi, passez-donc lui tirer votre chapeau…

At the centre of the Printmaking Today show, Roa is extending his stay in London and adding a few more mascots to Shoreditch.

A kind message from Street Art London in my Twitter box, a whole article on Spitafields life… The web is buzzing with excitement! The piece is an imposing size and takes several days to finish – a dream occasion to see it being painted…

I enter timidly the Foundry, sitting as discreetly as I can at the back of the yard. How fascinating to see the heron come to life, white and grey background first, a few lines and suddenly an evidence. The artists steps back, judges the dimensions, adds a detail some contrast, smiles at me – the guy is ever so friendly. His drawing is so very precise that for a minute I thought he was using a black felt tip rather than a spray can.

A touching family scene really –  almost tender compared to the Blak Rat Press pop-up. Roa explained he like to alternate between hard and soft pieces.

Higher ladders are to be brought in and the mural to go another level up on Sunday and Monday –  go and tip your hat off to the artist!

The Foundry
84-86 Great Eastern St
London EC2
L’entrée vers l’arrière du bâtiment se fait just’après la belette (de Roa également) et les lettre RED d’Eine. Entrance to the back of the building is just after the weasel (A Roa piece too) and Eine’s RED letters.

7 Comments

  1. 18 Feb ’11 / 19:43

    J’ai toujours cru qu’il utilisait un marqueur! j’adore son travail, merci pour l’info faut que j’aille voir ca de plus pret!

  2. Pauline
    18 Feb ’11 / 20:53

    cette fois ci je le vois bien le heron….. bisous

  3. Chocoralie
    18 Feb ’11 / 22:02

    Bwak: il utilise un spay can plus petit, peut-etre du coup plus precis…

    Pauline: si tu vas sur le site de Street Art London, tu pourras voir le mur evoluer de jour en jour… Bises!

  4. 19 Feb ’11 / 10:00

    Waouh, ça doit être impressionnant de voir l’artiste en action! Je ne savais pas que c’était au spray, chapeau bas!

  5. 23 Feb ’11 / 12:19

    vu le Lapin de Roa sur Hackney Road ce dimanche en allant à la Hackney Farm !

  6. Chocoralie
    25 Feb ’11 / 00:54

    My Little Discoveries: plus impressionnant que le travail des graffeurs de Leake Street. Et pourtant, quel boulot!

    Lilibox: ah, tu n’etais pas loin!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *