From Tokyo with love (Jour 1)

Tokyo Japan 3d latte art cat cafe reuse

Premières 24 heures. Je m’attendais à un choc culturel : ce fut plutôt une flèche en plein cœur. Fascination absolue, pas après pas.

Quelques pensées…

Métro ou Tétris ?

Dans mon carnet, une vingtaine de phrases clé pour me débrouiller un peu en japonais. Les mots, pourtant ne furent pas un souci. Les Japonais, du moins sur Tokyo, semblent ravis d’aider, qu’ils parlent anglais ou pas. Un gentleman, voyant mon intérêt pour l’architecture d’un temple me montra du doigt quelques détails. Un autre mima le pimenté des plats indiqués sur le menu. L’enthousiasme est un langage international !

Théoriquement, vu mon habitude des voyages, le métro ne devait posait aucun souci. Les machines, à chaque station, ont une option “anglais”. Google Maps vous indique l’itinéraire idéal.

Le défi réside ailleurs. Le métro est opéré par 3 compagnies distinctes (Tokyo Metro, Toei, JR), à chacune sa ou ses lignes. Certaines stations sont connectées, certaines adjacentes. Le billet pour une compagnie ne vous permet pas de prendre la concurrente. Rajoutez que le prix du ticket se base sur la distance d’un point à un autre… Si comme moi, vous aimez marcher et ne contient utiliser qu’un billet ou deux par jour, cela demande une légère gymnastique mentale. Car même le pass 24 heures ne couvre que la Tokyo Metro et la Toei Subway, tandis que votre JR passe marche, forcément, pour cette partie là. Rassurez-vous : le tout se maîtrise toutefois assez vite.

L’attente du printemps

Effervescence. C’est presque hanami, comprenez, le temps d’admirer les cerisiers en fleurs. L’attente est similaire à celle d’un enfant comptant les jours le séparant de Noel. Les bourgeons sont là, prêt à s’épanouir si le soleil, les températures sont favorables. Les magasins s’emplissent de collections aux tons pastel : saké rosé, bonbons et biscuits thématique… histoire de passer le temps. Le long de la rivière Meguro furent installées il y a peu de magnifiques lampions en préparation de ce feu d’artifice floral. Bientôt… Je vous tiens au courant !

Tokyo Japan cherry blossom preparations

Côté street food : les dangos

La cuisine d’un pays me semble une clé incontournable pour comprendre la culture d’un pays, au même titre que son histoire. Petit budget ? La street food permet de s’offrir un vrai festin ! Deux détails me font m’arrêter immédiatement : un parfum alléchant et les locaux faisant la queue devant un étal. Je craque donc pour les dangos. Chaque boulette a la consistance d’un mochi non fourré. Une fois cuits, ils sont plongés dans une sauce au soja très douce, comme du miel avec une légère pointe de sel. Délicieux mais attention, ça cale. Une brochette pour deux suffit largement.

 

Tokyo japan street food dango Tokyo japan street food dango 2

Les masques anti-pollution

On les a aperçus maintes fois dans les films, croisés, à l’occasion, dans les grandes villes européennes. Un bon tiers de la population en porte. Certains sont similaires à ceux que porterait un chirurgien en salle d’opération, d’autres sont carrément plus design. Je m’étonne qu’ils ne soient pas considérés accessoires de mode, avec motifs rigolos et palettes de couleurs à assortir à sa tenue…

 

Tokyo japan pollution mask

Des détails rigolos un peu partout…

Tokyo Japan fish Tokyo Japan

Cheese Tea

Pour fans de bubble teas ! S’y ajoute ici un mélange de cream cheese, crème fouettée et sel. Incroyablement addictif… Une seule adresse en propose sur Londres (Happy Lemon, sous le petit nom de crown milk). Ici, ceux de Fortuner offrent une consistance onctueuse… et sont servis avec des pailles en forme de cœur.

Fortuner | 150-0001 Tōkyō-to, Shibuya City, Jingūmae, 3-chōme−27−15

 

tokyo japan fortuner bubble tea heart straws tokyo japan fortuner bubble cheese tea

Oubliez les grandes marques et découvrez le quartier de Harajuku

Un réseau de ruelles alternant cafés et boutiques indépendantes. On y déniche des articles vintage, des accessoires déments, des designs contemporains. Même sans être shopping, la mode de rue est simplement hypnotisante, tous les styles s’y mélangent ! C’est aussi le coin idéal pour ajouter un peu de cosplay à votre garde-robe.

 

Tokyo japan harajuku fashion

Promenez vous sur Meiji Jingu

Ce large complexe Shinto, planté de 100 000 arbres, fait vite oublier qu’on est là dans une capitale. Tout jeune pourtant ! La construction finit en 1920, en honneur à l’Empereur Meiji et l’Impératrice Shoken. Vous passerez un mur de bouteilles gigantesques de saké, magnifiquement emballées : une nouvelle s’y ajoute chaque année. Profitez-en pour apprendre les traditions des temples, à commencer par la fontaine, signe de purification. Emplissez la louche en bambou d’eau, versez-en dans une main, puis l’autre. Puis approchez-vous de l’autel, déposez une pièce, inclinez-vous 2 fois, tapez dans vos mains deux dois, inclinez-vous de nouveau et priez quelques secondes. Chaque lieu vend des amulettes et des emas, des plaquettes de bois décorés d’un symbole lié à l’histoire du site et sur lesquels inscrire ses souhaits.

 

Tokyo japan Meiji jingu Tokyo japan Meiji jingu sake Tokyo japan Meiji jingu 2 Tokyo japan Meiji jingu 3 Tokyo japan Meiji jingu 4 Tokyo japan Meiji jingu 5

Offrez-vous un café kawaï…

A Reissue, spécialiste en latte art 3D ! La mousse de lait est plus dense que d’habitude et tiens relativement bien : vous avez largement le temps de mitrailler. Il est aussi possible faire imprimer son portrait sur un cappuccino.

Cafe Reissue | 3-chōme-25-7 Jingūmae, Shibuya City, Tōkyō-to 150-0001

 

tokyo japan cafe reissue 3d latte art cat

A bientôt pour le Jour 2 !

 

Share:

1 Comment

  1. Laetitia
    23 Mar ’19 / 07:55

    Magnifique résumé de ta 1ere journée sur Tokyo! J’attends le 2eme jour avec impatience! PS : adorable ta photo des pailles en forme de 💞😊😊😊

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *