The Kitchens à Old Spitalfields Market

London The Kitchens at Old Spitalfields Market

 

2002. J’habitais encore Paris à l’époque. C’était mon 3ème voyage à Londres. Southbank, Saint Paul’s, Covent Garden, Soho, South Ken, parcs royaux, double deckers, musées iconiques… Check, check, check, bingo des must-see rempli. Je cherchais un autre Londres. Funky, coloré, éclectique, avec un brin de nostalgie. L’Old Spitalfields Market, en d’autres mots, le Covent Garden de l’Est. J’ai passé des heures à parcourir les étals de designers, m’énivrant de leur créativité, des tenues décalées, du charme désuet des lieux, vieille Angleterre encore. D’une année à l’autre, le marché couvert a pris en élégance, attirant les marques peu à peu. Il n’a, pour autant, jamais abandonné ses petits créateurs, ses brocanteurs, ses vendeurs de street food ni même ses leçons de tango gratuites l’été. L’harmonie parfaite entre tendance et pittoresque.

En octobre dernier, nouveau développement, au centre du marché : un bloc de 10 mini cuisines, aussi minutieusement installées qu’un show room Ikea. A chacune sa personnalité, ses plats signatures, son chef inspiré. Bref, une street market hybride, plus stylé, qualité restaurant. Autour, de larges tables d’hôte, des bancs, puis une autre rangée d’étals offrant des myriades de recettes. Saveurs orientales, japonaises, taiwanaises, mexicaines, italiennes, dumplings, burgers, brioches asiatiques, fromage, dessert à faire fondre votre cœur : on y donne libre cours à sa gourmandise, sans retenue.

Les nouveaux venus se repèrent au premier coup d’œil. Bien trop de choix ! Ils papillonnent donc longuement avant de se tourner vers les tablées, où les habitués, déjà dévorent leurs déjeuners, repérant les assiettes les plus appétissantes, quitte à demander timidement quel est le nom du plat. Difficile de ne pas envier les chanceux qui travaillent tout près et viennent ici au quotidien. Quelle motivation pour finir ses réunions à temps, ses dossiers en fin de journée avant d’aller se régaler ! D’autant plus que les combinaisons entrée-plat-dessert sont infinies…

Envie de passer découvrir The Kitchens at Old Spitalfields Market ? Quelques idées de plats à ne pas rater :

Dumpling Shack

Ne vous laissez pas distraire par le menu, demandez d’emblée les Shengjianbao : des soup dumplings au cœur de porc, poireau et châtaigne d’eau. Passés à la poele, ils offrent un croquant formidable. La surprise ? Une gorgée d’exquis bouillon, dès la première bouchée. Epiphanie culinaire garantie… Je traverse tout Londres pour Dumpling Shack et je ne suis pas la seule.

London The Kitchens at Old Spitalfields Market The Dumpling ShackLondon The Kitchens at Old Spitalfields Market The Dumpling Shack pork and leek dumpling

 

Flank

Le dernier projet du Chef Tom Griffith. Flank, se concentre sur une philosophie tail-to-toe (de la queue à l’orteil) : on honore toutes les parties de l’animal. Tout est cuit au feu de bois, le plus doucement possible : slow cooked smoked brisket, smoked lamb shoulder, braised beef stew… La viande fond littéralement en bouche. J’avoue une faiblesse pour le Piggy Bun. Une fois coupé en deux, on peut admirer toute la beauté du mélange et oui, la complexité des saveurs est à tomber. Bonus : il s’agit d’une pépite (frit) plutôt que disons, un steak de viande hâchée : moelleux, juteux mais il est tout à fait possible de l’attaquer en toute élégance. Rajoutez un coleslaw de chou et chou-rave, keptchup à la prune, coriandre, jus de citron vert, le tout dans un bun au sésame blanc et noir. On refusera férocement de partager sa portion.

 

London The Kitchens at Old Spitalfields Market Flank Piggy bunLondon The Kitchens at Old Spitalfields Market Flank Piggy bun close upLondon The Kitchens at Old Spitalfields Market Flank Piggy bun cut in half

Yum Bun

Les brioches vapeurs asiatiques sont, par excellence, comfort food de première classe. Ceux de Yum Bun sont souvent décrits comme de little pillows of joy… Craquez pour la Bun Box, un excellent deal à £9 : 2 buns au choix (poulet, bœuf, poisson, aubergine, champignon, porc), 2 gyozas croustillants et un coleslaw étonnamment parfumé. Celui au tofu, crémeux, mieux, soyeux s’allie à une mayonnaise aux haricots noir, un peu d’ail, des pickles épicés… et se dévore en 3 bouchées. Et pourtant, je suis plutôt viande – tout est dit !

 

London The Kitchens at Old Spitalfields Market Yum Bun lunchLondon The Kitchens at Old Spitalfields Market Yum Bun tofu bunLondon The Kitchens at Old Spitalfields Market Yum Bun coleslaw

Thousand Knives

Vous connaissez peut-être déjà leur restaurant sur Dalston, Briliant Corners: tapas japonais, cocktails et jazz. La recette idéale pour un vendredi soir. J’adore m’installer au comptoir et observer l’équipe placer chaque ingrédient délicatement dans les boites, comme s’il s’agissait d’une œuvre d’art. Chaque sushi laisse penser à un petit bijou et le fumet des brochettes (poulet yakitori, champignons) est affolant. On en oublie tous ses soucis ! Je me suis laissé convaincre, lors de ma dernière visite par le ramen au poulet. Commencez par l’œuf mollet dont le jaune, incroyablement riche, semble décupler les saveurs de chaque cuillerée de bouillon puis attaquez vos nouilles asiatiques dans un grand slurp de satisfaction. Vous voilà réchauffé de l’intérieur.

 

London The Kitchens at Old Spitalfields Thousand Knives skewers yakitori London The Kitchens at Old Spitalfields Thousand Knives yakitori skewers sushi rollsLondon The Kitchens at Old Spitalfields Thousand Knives pork ramenLondon The Kitchens at Old Spitalfields Thousand Knives pork ramen eggLondon The Kitchens at Old Spitalfields Thousand Knives pork ramen noodles

JiaBa

JiaBa (une salutation signifiant “As-tu mangé ?”) propose de la street food thailandaise. Leurs braised beef noodles sont excellentes mais si vous cherchez un plat facile à manger tout e continuant à tourner dans le marcher, préférez leur Yansuji, des petits morceaux de poulet frits (mais absolument pas gras) dans du vin de riz, aussi addictif que du popcorn.

 

London The Kitchens at Old Spitalfields Yansuji chickenLondon The Kitchens at Old Spitalfields Yansuji chicken close up

Yi Fang

Le thé, version taiwanaise… Yi Fang combine des breuvages délicats (thé noir ou vert, chaud ou froid, avec ou sans glace/sucre) infusés de fruits frais : ananas, citron, prune, melon d’hiver, gingembre ou même fruit de la passion (un vrai hit Instagram). Ils sont si harmonieux que l’on tombe forcément sous le charme, le petit plus étant de demander des perles de tapioca pour en faire un Bubble Tea. Ces dernières ont une consistance parfaite, souple, une légère saveur (ça compte !). Il est quelque chose, dans le bonheur de les aspirer avec sa paille, qui fait retomber en enfance…

 

London The Kitchens at Old Spitalfields Market Winter Melon bubble teaLondon The Kitchens at Old Spitalfields Market tapioca pearls

Babelle

Fan de canelé? Babelle a passé des mois à affiner la recette pour obtenir un croustillant parfait à l’extérieur, un crémeux divin au coeur avant de les emplir de coulis, ganache ou caramels faits maison. Framboise, lemon curd, chocolat, speculoos, peanut butter, caramel salé, Nutella… Leur dernier parfum? Banoffee (banane, caramel), une tuerie. On s’en lèche les doigts.

 

London The Kitchens at Old Spitalfields Market Babelle canelésLondon The Kitchens at Old Spitalfields Market Babelle canelés speculoos ganache

Happy Endings

Le bavarois façon négroni à l’orange sanguine de la pâtissière-chocolatière Terri Mercieca pour Harrods m’avait laissé un souvenir mémorable… Sa créativité est infinie, ses associations de saveurs épatantes, inattendues. Happy Endings réinvente… l’ice-cream sandwich, en lui offrant une qualité étoile Michelin : deep fried Szechuan pepper crusted ice cream with pickled pineapple and candied ginger, toffee apple and sour dough crumble with meadow hay infused custard… Des desserts pour adultes, explique-elle. Fascinée par l’umami, je ne résisterai pas au parfait caramel-miso, enrobé de fines tranches de gâteau chocolat-Guinness. Une intensité sublime, des notes longues qui se finissent sur un salé subtil… On en oublie tout, même de parler.

 

London The Kitchens at Old Spitalfields Market Happy Endings caramel miso ice cream sandwich

 

Et tant d’autres…

Impossible de tout couvrir en une seule journée, même en venant avec une bande de copains. Breddos propose des tacos mexicains, Mother Kelly’s une sélection de craft beer époustouflante, Androuet sert raclette et tartiflette, Berber des plats inspirés du Moyen Orient et de l’Afrique du nord, Sood des pâtes fraiches, faites maison et même Lily Vanilli (surnommée The Queen of cakes) a pris résidence à l’Old Spitalfields Market… Ce ne sont que quelques exemples ! J’y prévois déjà de belles soirées d’été avec festin, cocktails et pourquoi pas DJs…

 

Share:

9 Comments

  1. coucou

    merci pour la découverte, je viens à Londres tous les deux à 3 ans et finalement je vais toujours au mêmes endroits car on privilégie son confort et à tord !
    Tes photos m’ont donné clairement envie et m’ont fait voyager culinairement parlant, c’est top !

  2. 9 Feb ’18 / 09:52

    Je veux tout T_T Ton article m’a donné faim !

    • Chocoralie
      21 Feb ’18 / 14:52

      @Aurélie Chouette ! J’ai donc su choisir les bons mots 🙂

  3. 9 Feb ’18 / 21:54

    Miam! Merci pour ces bonnes adresses!

    • Chocoralie
      21 Feb ’18 / 14:53

      @Samsha My pleasure 🙂

  4. 10 Feb ’18 / 02:11

    Hello,
    Plein de bonnes choses par ici. Le burger a l’air juste ouf.
    XoXo

    • Chocoralie
      21 Feb ’18 / 14:53

      @MllexCeline Londres a une véritable folie du burger. Plus c’est dément, mieux c’est 🙂

  5. Melily
    12 Feb ’18 / 19:36

    Ho dis donc ca donne envie… et pourtant je sors de table et j’en croquerais bien un bout (de tout lol) bisouuuus

  6. Melily
    12 Feb ’18 / 19:37

    Ho dis donc ca donne envie !! Et pourtant je sors de table c’est pour dire ca a l’air trop bon
    Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *