Un week-end dans le Wiltshire (Jour 1)

 

Compter les heures, jusqu’au vendredi, pour la promesse d’un week-end dans la campagne du Wiltshire, aussi belle l’hiver que l’été. J’y ai tant de souvenirs – une épatante promenade à travers champs près de Tisbury, en passant par Old Wardour Castle… La si énigmatique Stonehenge, même si mon cœur va plutôt vers le cercle de pierre levées d’Avebury. Un déjeuner assez magique à Pythouse Kitchen Garden. Des villages pittoresques, des balades en plein nature. Bref, une sacrée dose d’évasion.

Nous partons just’après notre journée de travail, dans la lumière éblouissante du soleil couchant, vers un havre de paix : Great Ashley Farm, un adorable B&B près de Bradford-on-Avon. Nous étions à peine garés qu’Helen avait ouvert la porte, nous accueillant déjà avec un sourire chaleureux. La chambre, dans les tons bleu et blanc, est romantique à souhait. Couvertures supplémentaires, brochures, mini frigo : tout le confort d’un hôtel avec l’effet cocon d’un home sweet home. Sa recommandation pour le dîner, The Seven Stars, à 5 minutes de route à peine, se révèle excellente (mais réservez, il s’agit clairement du grand favoris des habitants du coin). De l’extérieur, on s’attend à un pu, l’intérieur est plus raffiné : le charme des vieilles pierres, des livres d’antan sur les étagères, des cartes de Trivial Pursuit sur les tables. La joue de bœuf est fondante à souhait, le pain maison fourré d’abricots et d’airelles, le wellington au stilton, poireaux et airelles une vraie explosion de saveurs… Si seulement je pouvais mettre la main sur cette recette!

Au lever, le lendemain, quel calme… Aucun bruit de circulation, juste les canards caquetant au bord de l’étang. Le printemps est déjà là, malgré les températures givrées. Primevères, jonquilles, crocus commencent déjà à percer sous la couverture de feuilles mortes. Le petit-déjeuner, cuit sur une AGA, nous fait soupirer de bonheur. Jamais bacon n’a paru si goûteux! Helen en profite pour nous donner quelques conseils pour l’itinéraire de la journée – quelques détours pour apercevoir des maisons historiques, où se garer près du canal. J’ai beau réviser ou écrire des guides touristiques, voyez, aucune version papier ne peut remplacer cette chaleur humaine. Parfois, en quelques heures à peine, de parfaits inconnus deviennent de véritables amis.

 

Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire Great Ashley Farm B&B Wiltshire

 

Suivant l’avis d’Helen, nous nous arrêtons devant Great Chalfield Manor, un manoir médiéval de toute beauté, fermé pour la saison. Pas étonnant qu’il ait servi de cadre pour filmer The Other Boleyn Girl, Tess of the d’Urbervilles et Poldark

 

Great Chalfield Manor National Trust Wiltshire Great Chalfield Manor National Trust Wiltshire Great Chalfield Manor National Trust Wiltshire Great Chalfield Manor National Trust Wiltshire Wiltshire Wiltshire

 

Hypnotisés par le vert éclatant de la campagne, le ballet des oiseaux volant d’une haie à l’autre, nous slalomons à travers la région, nous perdons toute notion du temps. Vite, une petite pause à Lacock, notre site préféré dans le portfolio du National trust, combinant village et abbaye (des photos de notre dernière visite ici). L’impression de sauter dans un livre de contes de fées – il est quelque chose d’irrésistible dans ces poutres apparentes, cette mousse sur les toits, ces murs penchés par les années… Nos pas nous guident vers nos rues préférées, la petite boulangerie, la maison qui vend des plantes en pot près de son portail, la petite rivière qu’il est possible de traverser à pied si l’on a enfilé ses bottes,  et qui ravit enfants et chiens…

 

Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire Lacock National Trust Wiltshire

 

A 30 minutes de là se trouve le Kennet and Avon canal, célèbre pour le Devizes Lock Flight : 29 écluses organisées en escalier sur 3,2 km et un dénivelé de 72 mètres! Un sacré défi, il faut 5 à 6 heures pour les franchir en péniche, tant les portes sont rapprochées. Nous nous étions garés à Caen Hill, qui regroupe 16 de ces écluses. Quelle vue, avec ce paysage vallonné en arrière-plan… Imaginez donc la scène au 19ième siècle, lorsque des lampes à gaz en éclairaient les abords en soirée. Malheureusement, le Canal Trust ne reçoit plus de soutien financier du gouvernement, d’où un grand besoin de volontaires et de donations. Il est facile d’oublier, en se promenant le long de ces voies d’eau, qu’il s’agit là d’un patrimoine historique dont la maintenance doit être régulière… et se révèle coûteuse. Profitez-en pour vous arrêter au Caen Hill Café vous restaurer d’un bacon bap et d’une tasse de thé – c’est ici qu’habitait autrefois l’éclusier.

 

Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire Caen Hill Locks Devizes Wiltshire

 

Impossible de quitter Devizes sans un un tour guidé de la fameuse Wadworth brewery – 140 ans d’expérience côté real ales et 240 pubs à travers le pays, C’est ici que tout commence, en 1875. Henry Alfred Wadworth achète la Northgate Brewery. Il n’a que 22 ans et pourtant déjà 6 ans d’expérience dans le métier, il a fait ses armes sur Londres. Succès immédiat – la demande est telle que 10 ans plus tard, il fait construire le site actuel, en plein coeur de la ville. Il faut dire qu’il s’agit là d’un drôle de personnage, passant d’un pub à l’autre sur son Penny Farthings, roulant à vélo de Londres à Bath sur un Boneshaker (cadre en fer forgé, selle inconfortable, roues en bois cerclées d’acier), s’offrant des tours en montgolfière. Il recrute au passage son meilleur ami, John Smith Bartholomew, comme associé (lui prêtant au passage l’argent pour acheter les parts), lequel épousera sa soeur. A la mort d’Henry, qui n’a aucun héritier, c’est à John que reviendra la société. Elle reste, à ce jour, une entreprise familiale indépendante, le Royaume Uni n’en compte que 32.

Si vous êtes amateur de bière, vous avez déjà du visiter votre lot de brasserie et le processus de fabrication n’a plus de secrets pour vous. Celle-ci vaut la peine d’être rajoutée à votre expertise. Le bâtiment, Victorien, est listé historique. Vous y verrez le minuscule guichet des taxes, qui devaient autrefois être payées au fur et à mesure que la bière était produite. Aujourd’hui, elles ne s’appliquent qu’à la vente, ce qui permet aux sociétés de stocker à moindre coût. Autre détail : la bière est livrée localement… à cheval, tout comme il y a 125 ans. Vous rencontrerez donc sur les lieux les Shire Horses de Wadworth. Considérés comme des employés à part entière, ils ont droit à 15 jours de vacances au vert chaque année et même d’une pinte chacun pour fêter ça!

Ma partie préférée? Celle du sudio où sont pinte les enseignes des pubs, à la main. David Young, le peintre en chef, insiste pour les réaliser selon la tradition, sur bois et préfère la feuille d’or 23 carats à la peinture dorée. Son petit plus? Il aime intégrer le visage d’habitués du pub au tableau… Il faut dire qu’en 1393, Richard III avait imposé ces enseignes pour compenser le manque d’éducation du peuple : peu savaient lire, tous pouvaient comprendre l’histoire dépeinte et lui associer un nom.

Le tour se conclue, comme il se doit sur une dégustation de 6 bières – IPA, 6X, The Bishop’s Tipple, Horizon, Corvus Stout et l’assez surprenante Swordfish, infusée de rhum Pusser’s Navy. Une petite boutique vous permet de stocker vos préférées avant de vous remettre en route. Belle conclusion à une journée de rêve!

 

Merci à Visit Wiltshire d’avoir organisé cet itinéraire. Bientôt le jour 2!

 

Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire 60 Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire Wadworth Brewery Devizes Wiltshire

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Share:

2 Comments

  1. Manue
    20 Jan ’17 / 11:45

    Merci pour ces splendides photos ! La prochaine fois, je peux venir ?

    • Chocoralie
      25 Jan ’17 / 19:58

      @Manue Tu es la bienvenue! xxx

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *