Petite leçon de Gin and Tonic avec Franklin & Sons

 

 

Lorsque je suis arrivée en Angleterre, en 2003, le G&T était considéré classique, immuable, old school. L’un de ces drinks que tout barman sait concocter que ce soit au pub du coin ou dans un grand hôtel, ultra rafraichissant, gai, pétillant à souhait. Le gin a fait sa petite révolution il y a quelques années – plus chic, plus parfumé, chacun sa signature. On juge un bar au premier coup d’œil, sur sa gamme de gin et de whiskies, avant de regarder la carte des cocktails. Mais pourquoi la qualité de l’alcool serait-il seul à compter dans l’équation? Dans la dynamique de votre verre, après tout, le tonic domine. Il se doit donc d’affiner votre expérience, plutôt que de la noyer. Bienvenue dans l’univers de Franklin & Sons.

La marque date de l’époque victorienne – 3 frères, charpentiers de métier, l’ont fondée en 1886. Inspirés pat les boissons gazeuses américaines, ils décident de lancer leur gamme et de créer des parfums plus innovateurs. Malgré leur succès, la compagnie est vendue à Marks & Spencer en 1990 puis disparut. Franklin & Sons fait aujourd’hui son comeback : bouteilles de verre et étiquettes rétro, inspirées de leurs collections passées et surtout une expertise hors-pair quant aux saveurs et la qualité des ingrédients. Ecorce de quinquina venant de l’Equateur, billes de sucre, citrons siciliens (les meilleurs!), racines de gingembre, eau de source du Staffordshire… Attendez-vous à un G&T hors pair!

 

Franklin & Sons tonic

 

J’ai rejoint Franklin & Sons pour un atelier tonic et gin, histoire d’en apprendre plus. Commençons par le gin, que Joel Harrison et Neil Ridley comparent à un bon film. Le parfum en serait la bande annonce, les saveurs l’histoire, et les notes finales, la discussion entr’amis au café du coin just’après… Nous goûterons 4 breuvages, chacun ayant sa magie. Pour commencer, une gorgée de City of London Dry (surnommé COLD), dont l’angélique, la coriandre et le réglisse combinés tissent des saveurs de pin et d’anis étoilée. Puis Silent Pool (dont la distillerie est près de chez moi!) : crémeux, épicé, plus sur le gingembre. Ajoutez une goûte ou deux d’eau et il vous donnera des notes plus citronnées. Next? Du Sloe Gin, à la prunelle, souvent considéré comme “fait par grand-mère et oublié dans un placard” car très sirupeux. Sipsmith, qui a lancé la nouvelle ère du gin en 2009, en propose un plus léger, sur l’amande, le massepain, aussi goûteux qu’un porto. Nous finirons sur le Warner Edwards Rhubarb Gin, mais oui, à la rhubarbe! Sa qualité de confiture, délicate, enchante les sens.

 

Franklin & Sons tonic

 

Il est temps de jouer un peu et de refléter votre personnalité dans votre G&T! Trois options s’offrent à vous pour le personnaliser : le gin, le tonic et la décoration finale, qui l’infusera. Car non, ce cocktail n’est pas condamné au zest de citron! Pourquoi pas de l’orange, du pamplemousse, des baies de genièvre ou de poivre, un bâton de cannelle, de l’anis étoilée?

Nous essayons ainsi The City of London Dry avec la tonic water de Franklin and Sons – des bulles généreuses, une belle minéralité, bref un classique rendu luxueux. Le Silent Pool sera associé à la Natural Light Tonic Water, qui laisse s’épanouir ses notes florales. Mes préférés? Le Sloe Gin et le Sicilian Lemon Tonic – WOW! Presqu’un bonbon… Le Rhubarb Gin et la Ginger beer se révèlent aussi surprenant, une alliance typiquement anglaise, apparemment excellente avec un plateau de fromage. Mais le tonic seul est fabuleux – épicé, sans brûler et finalement, il se sirote en un rien de temps, on en oublie qu’il ne contient pas d’alcool!

Une bonne idée de cadeau de Noel, tiens! Une belle bouteille de gin et une sélection de parfums Franklin and Sons pour les amateurs de gin o’clock… Ou pourquoi pas, pour les fêtes, proposer tous les ingrédients aux invités et les laisser expérimenter?

 

Pour en apprendre plus sur Franklin and Sons

 

Franklin & Sons tonic

Share:

2 Comments

  1. 28 Nov ’16 / 07:42

    super article, ça donne vraiment envie

    • Chocoralie
      30 Nov ’16 / 07:52

      @Sophie J’en suis ravie, à ta santé!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *