Mons – La Métamorphose

Longtemps, j’ai associé la Belgique avec Bruxelles. Peu à peu – l’Office de Tourisme du pays fait au passage un travail formidable – j’ai découvert Antwerp, Ghent, Ypres. Au fil des villes, des campagnes aussi, j’ai chaviré pour l’âme, le cœur Belge. Une gentillesse inégalée, un accueil particulier, une créativité aussi qui amène au design une certaine fraicheur. Plus récemment, Mons, l’une des capitales européennes de 2015 m’a particulièrement séduite. Présente pour l’inauguration, elle avait mis ses habits d’apparat, de lumière. Il avait neigé un peu. La scène était simplement grandiose. En parallèle de la fête, la ville avait mis en avant le passage de Van Gogh dans la région, le Borinage, avec une exposition au musée BAM. Celle-ci, à voir jusqu’au 17 mai, présente un angle totalement différent : l’avant Van Gogh que nous connaissons, la naissance du génie.

Mons, en janvier, était encore chrysalide. Commence à présent sa métamorphose artistique, avec l’ouverture de 5 nouveaux musées dont deux sites UNESCO. Sans compter une quinzaines d’installations temporaires dans les rues – quelques-unes ci-dessous, d’autres encore sont apparues le week-end dernier et continueront d’éclore… La force de cette ville ? Savoir tisser ces œuvres, ces musées dans l’ADN historique de la ville. Petit tour guidé pour vous donner un aperçu :

♥ Jean-Luc Moerman au Carré des Arts ♥

Bien que l’œuvre de cet artiste belge précède Mons 2015, elle vaut le coup d’œil. Inspiré autant par la nature, la calligraphie que le tatouage, ses lignes s’enroulent et se déroulent. Cet espace fut, un temps, un parking. Jean-Luc Moerman a voulu ici dessiner un parallèle avec l’enfer des routes. Pensée pour être vue de haut, ce sont les étudiants de cette école qui en ont la meilleure appréciation depuis leurs salles de cours!

>> Carré des arts. 4 rue des Soeurs Noires

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose
Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Café Europa ♥

Le café du 21 ième siècle. Le wifi est en accès gratuit, bien sûr mais on vient aussi s’y initier aux nouvelles technologies : coder, se replonger dans le retro-gaming, développer sa page Facebook, utiliser une imprimante 3D… Des ateliers pour adultes et enfants ainsi que des thèmes de discussion sont organisés toute la semaine, un mur de 10 écrans est connecté à d’autres villes européennes. L’idée? Semer des graines pour demain.

>> Café Europa, Carré des arts. 4 rue des Soeurs Noires

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ La Phrase ♥

Sur les murs, les trottoirs, les portes de la ville dansent les mots de Karelle Ménine et Ruedi Baur. Une phrase, une belle et longue phrase qui avance au fil des jours, apparait par surprise, enchante le quotidien. Sous les pavés, la plage, peut-être, sur ceux-ci, la poésie, assurément.

>> La Phrase

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ True Story ♥

Levez les yeux! Certaines fenêtres, à travers la ville, sont habillées de photos de pin-ups, de films hollywoodiens, de comics…

>> True Story

9 Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ A forest ♥

Collaboration de l’art et du street art, de Vincent Glowinsky et du graffeur Bonom, le mur d’un parking devient forêt urbaine.

>> A Forest, 19 rue des Fripiers


Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Windows ♥

Beau parallèle du graphiste Thierry Verbeeck dans cette série mettant en scène des photos de commerces fermés comme s’il s’agissait de pop-ups d’ordinateurs. D’autres vitrines présentent des vagues de main en plein clic, vous invitant à vous connecter au site de Mons 2015.

>> Windows

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ City says no ♥

Interdire pour mieux apprécier l’amour de la liberté? Beau clin d’œil d’Inject Love d’avoir placé leur œuvre devant… le gouvernement provincial!

>> City says no, 13 rue verte


Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Paresseux ♥

Lassés des immuables pigeons? Place du parc, vous apercevrez dans les arbres de drôles de paresseux qui appellent au repos. A les regarder, assis sur un banc, l’idée d’une sieste semble essentielle… Vous croiserez aussi dans ce square 3 menhirs faits de briques rouges de la région. Carnac sur Mons!

>> Paresseux et Menhirs, place du parc


Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Hell’o Monsters – Folks ♥

Mi street art, mi fenêtre de bande dessinées, cette fresque d’Hell’o Monsters tire son inspiration du Doudou, le festival de la ville qui fin mai, retrace l’histoire de George et le Dragon, chaque personnage de la procession ayant un costume symbolique.

>> Hell’o Monsters, rue du 11 novembre

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Panorama ♥

Des photos prises dans Mons furent pixellisées, appliquées sur des carreaux histoire de transformer un simple mur en portrait impressionniste de la cité.

>> Panorama, passage Victor Hugo


Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Spread your wings ♥

Résisterez-vous à l’appel du selfie…? Une œuvre qui fait de vous, l’espace de quelques instants du moins, un ange.

>> Spread your wings, square St Germain

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ L’Artothèque ♥

Autrefois couvent des ursulines, le bâtiment devint ensuite archives des œuvres d’art de la ville, celles qui n’avaient pas encore trouvé leur place dans les musées. Entre chapelle et entrepôt. Plutôt que de rester une zone grise, il fut décidé de mettre cette architecture, cet équilibre en lumière. L’idée de temple, d’une certaine religion – celle de l’art, de la préservation de la beauté. Le regard, en entrant, est immédiatement attiré par une vitrine transparente. Derrière celle-ci, d’immenses tableaux, sagement rangés : il s’agit de la machinerie des réserves.

Avancez-vous à présent vers l’escalier, renommé la faille, baigné de lumière, intervention céleste, presque. A gauche, le mur présente encore les arches d’origine, à droite, les architectes ont créé un quadrillage pour garder cette impression de légèreté. Un volume étonnant dans un espace si étroit.

Plus loin s’ouvre au visiteur un extraordinaire cabinet de curiosités – peintures, tissus brodés, épées, jouets, peignes, assiettes anciennes dans des écrins de verre, des tiroirs… Un dispositif multimédia interactif permet de découvrir l’histoire de chacun. Immersion totale et découverte de métiers des musées, de ceux dont le public ignore l’existence. Un bel hommage. La surface à visiter n’est pas grande… mais absorbe totalement. On pourra facilement y passer deux heures sans s’ennuyer.

>> L’artothèque, rue Claude de Bettignies

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Arsonic ♥

Comment définiriez-vous une salle de concert? Autour du son et de la musique, assurément. L’approche ici, fut légèrement différente. Il s’agit d’une maison de l’écoute. Pour qu’une belle musique puisse exister, voyez-vous, il faut avant tout… une qualité de silence. Travail exceptionnel donc, des architectes Holoffe & Vermeersch, de l’expert en acoustique Eckhard Kahle et du compositeur Jean-Paul Dessy autour de cette ancienne caserne de pompiers qui ont travaillé le visuel autant que l’écoute.

Que remarque-t-on d’abord? Le béton. Une touche d’architecture brutaliste. Le béton, outre son coût de revient moindre, est un excellent matériau d’isolation : le bruit de la ville reste à l’extérieur, la musique à l’intérieur. Les murs s’habillent ensuite de bois de peuplier, comme des notes sur un piano, une touche claire (le béton), une touche foncée (le bois) autant pour une question de budget que d’acoustique. Le hall en effet est conçu comme un instrument de musique à part entière. Des écrans permettent d’en réduire la taille mais aussi de s’adapter au concert proposé en projetant les sons autrement. Les quelques minutes de violon que nous y avons écoutées étaient… exceptionnelles, émotionnelles, d’une pureté incroyables. Toutes les musiques seront accueillies – celles qui enchantent, qui font rire, danser, s’émouvoir, modernes ou classiques.

A découvrir également à l’Arsonic, une chapelle du silence. La pièce, pyramidale, laisse filtrer la lumière doucement. En son centre se trouve une étrange sphère bleue, une enceinte. Son but? Offrir une bouffée non pas d’air pur mais de son pur. Au choix, du silence, afin de se couper de la pollution sonore de la ville. Ou les sons de votre choix mais avec une acoustique unique. Une autre façon de se recentrer.

>> Arsonic, 138 rue de Nimy

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Le beffroi ♥

Les dernières touches sont amenées à ce monument, qui rouvrira bientôt au public. La restauration avait commencé en 1976. Reconnu patrimoine historique par L’UNESCO, il s’agit là du seul beffroi baroque de Belgique. Il fut à la fois tour d’observation, horloge et carillon, rythmant le quotidien de la ville. Lors de notre visite, nous avons pu accéder au premier niveau par un ascenseur intérieur, puis au second en passant par le builder’s lift sur l’échafaudage extérieure,  une petite aventure en soi, qui permet d’arriver à 57 m de hauteur avec une vue imprenable sur Mons… Le public lui, empruntera l’escalier pour plus de confort. A venir donc, des expositions sur l’histoire de la tour, la découverte de l’envers de l’horloge (qui date du 17ième siècle et fonctionne encore) et du carillon (pas moins de 49 cloches) et bien sûr un panorama de rêve.

>> Le beffroi, parc du château, ouverture en juillet

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Mons Memorial Museum ♥

Au tour de l’ancienne usine de distribution d’eau potable de la ville qui se fait écrin d’un musée. Le Mons Memorial Museum, déjà renommé MMM, retrace l’histoire de la Grande Guerre dans la région. On y découvre aussi bien la bataille et les anges de Mons que ses quatre années d’occupation par les allemands. D’un point de vue politique, bien sûr, mais surtout humain à travers uniformes, lettres, œuvres crées par les soldats… Le visiteur évolue dans une atmosphère tamisée : l’objet, ici, est le véritable acteur, à lui d’être mis en lumière. Quelques fenêtres, voilées de bleu, laissent entrevoir un peu de ciel, un coin de rivière à l’extérieur, parallèle astucieux aux rares moments d’évasion que permettaient les tranchées. On parle ici d’Histoire, avec un grand H, mais aussi de micro-histoires : c’est un musée de réflexion, au-delà du militaire, destiné à bousculer les sens.

>> Mons Memorial Museum, boulevard Dolez

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Musée du Doudou ♥

Rien à voir avec les peluches. Il pourrait aussi s’appeler Musée du Folklore, très présent encore à Mons. Très interactif, il plaira particulièrement aux enfants. On y découvrira les légendes qui bercent la ville et notamment celle de la Ducasse (aussi connue sous le nom de Doudou), un festival reconnu en 2005 par l’UNESCO comme un véritable patrimoine culturel. Ce festival met en scène à travers la ville la scène de George terrassant le dragon, l’animal parcourant les rues, accompagné de diables, de chinchins protecteurs, d’hommes blancs, d’hommes de feuille… Le public, lui, tente d’arracher les crins du dragon. La journée s’accompagne aussi du Car d’Or, un carrosse doré que les habitants devront pousser jusqu’au sommet de la colline en un seul élan. Le dernier étage explique chaque symbole, couleur, accessoire et présente de très belles vidéos sur écran géant. En sortant, vous aurez une envie irrépressible de revenir le 31 mai voir “el biette” – la bête en question.

>> Musée du Doudou, dans l’ancien Mont-de-piété, jardins du Mayeur, Grand Place

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ La Maison de Van Gogh de Cuesmes ♥

Rappelez-vous. C’est dans cette région que Van Gogh, après une courte carrière d’évangéliste, décide de devenir artiste. Il séjournera dans plusieurs lieux dont 4 mois ici, maison em bordure de Mons, aujourd’hui dédiée à sa mémoire, d’août 1879 à octobre 1880. Une pièce met en scène la décoration de l’époque, une autre présente oeuvres et lettres de l’artiste. A doubler d’une visite au BAM pour l’expo Van Gogh et le Borinage. Renseignez vous également auprès de l’office de tourismes – 3 randonnées sur les pas de Van Gogh sont propososées, à pied ou à vélo.

>> La Maison de Van Gogh de Cuesmes, 3 rue du pavillon

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

♥ Silex ♥

Il vous faudra une voiture pour atteindre Silex, situé en pleine campagne. Mais le site, protégé par l’UNESCO est assez exceptionnel. Vous saviez, comme moi qu’au Neolithique, l’homme commence à tailler le silex pour en faire armes et outils. J’imaginais pour ma part quelques blocs taillés ici et là, selon les, disons “trouvailles” du jour. Il y eut aussi des minières, comme celle de Spiennes, des galeries creusées pour en exploiter la pierre. Elles sont intactes, quel témoignage! On pourra, par petit groupe de 12 maximum, y descendre pour les voir de plus près. A défaut, vous pourrez en observer tous les détails en haute-résolution sur une tablette interactive.

>> Silex, rue du point du jour, Spiennes

Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose Mons 2015 European Capital of Culture La Métamorphose

2 Comments

  1. 7 Apr ’15 / 13:41

    Je ne connaissais pas jusqu’à récemment, c’est Sophie Maulevrier qui m’en a parlé et qui y est allée aussi il n’y a pas longtemps. Cette ville a l’air magnifique.

    • Chocoralie
      Author
      8 Apr ’15 / 08:17

      @argone On s’attend à une petite ville toute simple et on découvre des trésors de patrimoin historique…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *