Cartes postales de Vienne #8

Vienne, c’est aussi une sacrée dose de culture. Le nombre de musées est simplement impressionnant, aussi bien en classique qu’en contemporain. Les expos du moment aussi valent à elle seule le coup de s’offrir quelques jours sur place et de tout ratisser en alternant avec les anciens cafés littéraires. Imaginez donc l’éventail : Toulouse Lautrec au Kunstforum, Velasquez au Kunsthistorisches Museum, Miro à l’Albertina (coup de cœur au passage pour leur collection permanente, les contemporains de Monet à Picasso, des œuvres originales que l’on croise trop rarement),  Monet au Belvédère… Au Mumok, on découvre sur plusieurs étages l’univers délirant de Cosina von Bonin dont les broderies incomplètes sur patchwork de tweed, les peluches géantes, la violence sous-jacentes relèvent du rêve psychédélique.

Dans la série en dehors des sentiers battus, on compte la Brotfabrik, un peu isolée : une ancienne usine de pain transformée pour accueillir toute une série de galeries d’art. Il faudra just’oser pousser les portes, malgée les baies vitrées, l’extérieur fait plus pro que promenade d’art. L’art, ou du moins le design est partout. Dans les bars comme If Dogs Run Free qui présente un plafond origami ou Fluc qui mêlent expo et DJ. Dans les passages du Museum Quarter, 5 couloirs, chacun son thème, chacun ses couleurs vives, sa typographie, son interprétation d’un art. Et même une passerelle dédiée au street art, couverte de mosaïques géantes Street Invader.

Le plus dur? Décider par où commencer…

Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna 24 Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna Vienne Vienna

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *