Off the wall: the Spirit of Soho | L’esprit mythique de Soho fait le mur

Vous flânez dans Soho? Arrêtez-vous au coin de Carnaby et Broadwick St pour découvrir un clin d’oeil à ce quartier toujours en effervescence.

A l’origine, le coin n’accueillait que des pâturage, verdure et calme plat. Henry VIII se l’approprie: un terrain de chasse royal pour son palais de Whitehall sur les bords de la Tamise…

Peu à peu les terres se vendent, les autorisations de construire circulent. Les maisons sont riches, marquent le statut. Au 17ème siècle, une vague d’immigrants s’installe. De nombeaux Huguenots, d’ailleurs, qui construiront l’église de Soho Square.

La bourgoisie se décale vers de nouveaux quartiers plus en vogue. Vers 1930, Soho devient lieu de fête, music hall, theatres, filles de nuit. L’alcool coule à flot, les intellectuels viennent y chercher muse et inspiration.

Et puis les années 60 débarquent, avec leur lot de couleur, de musique en folie. Les musiciens se prennent d’affection pour Soho, jazzers included . Les Rolling Stone y donnent leur premier concert sur Wardour St, Les Sex Pistols  et Eric Clapton s’y installent.

De nos jours nettement plus touristiques, elle continue de fourmiller des magasins independants, de restaurants-bijoux, d’echoppes allumeuses. Des la nuit tombée, la foule prend possession des rues jusqu’au tôt matin.

Souvenir d’un passé riche en atmosphères diverse, s’affiche cette fresque justement intitulée The Spirit of Soho. Perdez-vous dans le dédale de détails!

Strolling in Soho? Stop for a second at the corner of Carnaby and Broadwick St to gaze at an ode to this always-so-lively neighborhood.

Originally, those were just green grazing fields. Henry the VIII invests in it –  perfect hunting fields for his Whitehall Palace along the Thames, isn’t it?

Later, the land gets sold, building permissions are given. Rich houses, rich families settle there –  quite a status at the time to mention you live in Soho. In the 17th century arrive flows of immigrants, many of them Huguenot who will build the French church on Soho Square.

The Bourgeoisie moves to trendier places – remains the festive crowd. Music halls, theatres, ladies of the night, rivers of alcohol –  this is the place to be. Intellectuals and artists love to search for inspiration and a muse there.

The swinging 60ies bring a firework of colours and music. Musicians fall in love with the place –  jazzers included. The Rolling Stone do their first concert in Wardour St, the Sex Pistols and Eric Clapton settle here…

It is clearly more touristic these days but what a maze of independant shops, jewel-restaurants and sexy addresses. As soon as night falls, it just comes alive.

Look up to this mural to imagine the thousand atmospheres Soho proposes and lose yourself in the details!

7 Comments

  1. 2 Feb ’11 / 06:17

    Magnifique, ils devraient le faire en puzzle !

  2. 2 Feb ’11 / 06:56

    Superbe … Londres a une histoire extraordinaire, vraiment !
    Bises et bonne journée
    Hélène

  3. 2 Feb ’11 / 09:42

    J´adoooore Coralie. C´est super. Et tes photos rend honneur.
    Bisous

  4. 2 Feb ’11 / 10:14

    Superbe fresque et ton oeil nous permet de découvrir ces détails.
    J’ai toujours adoré traverser ce quartier la nuit.

  5. 2 Feb ’11 / 11:52

    Pourtant moi qui suis allée plus d’une fois dans ce quartier, je ne l’ai jamais vu !

    Merci Coralie 🙂

    Belle journée,
    M.

  6. 2 Feb ’11 / 16:05

    pff j’arrive pas a croire que je n’ai jamais vu cette fresque. a chaque fois que je passe sur ton blog, j’ai l’impression d’avoir commis un crime en ne voyant pas tout ce qu’il y a a voir a londres! vilaine! 🙂

  7. Chocoralie
    3 Feb ’11 / 00:55

    Strassybelle: tiens, c’est une idee…

    Helene, Elisa, Marielle: Londres fourmille de tels details…

    Margaux, La Souris: tout depend peut-etre de comment vous arpentez Carnaby St? On repere plus cette fresque en descendant de Liberty.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *