Glorious fish cooking @ Pescheria Mattiuci | Les ateliers cuisine gourmands de Pescheria Mattiuci

Lorsque je repense à Pescheria Mattiuci, je salive. Ah, leur crudo, cet assortiment de poissons crus, servi avec de l’orange et un assortiment de sels colorés, ce fondant, cette fraîcheur! Et leurs plats juste grillés mais terriblement savoureux…

Si j’aime cuisiner, j’expérimente peu côté poisson, manqué de technique, manque de confiance, je ne sais par où commencer. Lorsque Pescheria a proposé des ateliers cuisine, verres de vin et bonne humeur compris, j’ai évidemment bondi sur l’occasion.

Dès le pas de la porte franchi, je suis de nouveau séduite par l’atmosphère de ce petit restaurant. On s’y sent en famille de suite… Une table boisée nous attend, on nous embrasse, on trinque à la belle soirée en perspective… Le chef nous emmène d’office en cuisine pour préparer des bouchées apéritives. Simple et ingénieux, facile à recréer chez soi: une fine tranche de thon rouge, cru, façon sashimi, un filet d’huile d’olive, du sel, quelques feuille de roquette, des noix écrasées. A tomber! Tout aussi pratique, des brushettas simplement habillées de fiora di latte (un équivalent de la mozzarella), de poutargue (ou d’anchois), d’huile d’olive et de lamelles de tomates séchées.

Whenever Pescheria Mattiuci is mentioned, I dribble in memory of my last dinner there. Ah, their crudo, an assortment of raw fish served with orange to be juiced  and a selection of salts! This melting sensation, the freshness of it all! And their preparations, just grilled and so full of taste…

If I love to cook, fish is definitely not my strongest point. Past salmon or cod fillets, I do not quite know where to start. A bit shy, a bit scared to get it wrong, a bit lost. So when Pescheria proposed cooking workshops, I jumped on the occasion.

Some places lose their magic on the second visit. Not this one – same homely feeling. A wooden table awaits us, a hug, a smile, a glass of wine and we all cheer to the joyous evening to come. The chef them takes us to the kitchen to prepare gourmet starters. Clever and simple, easy to recreate at home: a slice of exetremely good red tuna -raw, think sashimi- olive oil, salt flakes, a few leaves of rocket, crushed walnuts. Divine! Another well worth noting: brushetta simple dressed with fiora di latte (an equivalent to mozzarella), pouttargue (or anchovies), olive oil ans slices of sundried tomatoes…

Notre cuistot nous conte son pays, les produits de sa région, son enfance avec son accent empli de soleil. Les conversations mêlent italien, français, anglais, quelle musicalité dans cette toute petite cuisine, aussi propre qu’un laboratoire! Autour de nous s’activent les commis, qui maitrisent l’espace (et les couteaux) a la perfection.

La soirée alterne entre préparations et détente à la table. Loin d’être un cours, il s’agit d’une conversation animée où nous nous découvrons une passion pour le poisson , ses accords avec différentes herbes, son origine… Le chef nous explique des techniques de pêche, saupoudre d’anecdotes rigolotes… Je me retrouve à nettoyer un calamar avec une facilite désarmante et à le fourrer de crevettes et de brocoli. Moi, qui n’ai jamais préparé que du saumon et des moules! Une minute à la vapeur, juste le temps de grignoter le reste des brocolis en salade avec des olives et des câpres… (encore une idée à piquer). Un joli plat à la découpe, extrêmement aisé à réaliser et effet wow garanti auprès des convives.

We listen in amazement to stories of his childhood, of his region in his singing voice filled with sun. Conversations borrow to Italian, French, English – an international choral! Around us, in that spotless tiny kitchen, the helpers dance around her group, master of the space (and knives).

The evening alternates between preparations and sitting down at the table to enjoy them. Far from a lecture or a lesson, this is more a passionate conversation and we end up fascinated by alliances with herbs, species, best times of the year for this or that… We learn about fishing techniques, here and there a funny anecdote… I find myself cleaning an octopus then stuffing it with prawns and brocoli. Oh, it is easy… Yes, me who only cooks salmon fillets and mussels! Just steam a minute and serve – how lovely when cut open and such a wow effect on guests… Serve with the rest of the brocoli, mixed with olives and capers (another great idea to steal).


Nous découvrons aussi comme faire des roulés de poisson, avec de l’espadon cette fois. Une fois la chair attendrie et bien étalée, il suffit de la remplir d’un pesto: hop, du persil, des câpres, des pistaches, des pignons de pin, du pecorino, des tomates séchées, de la chapelure, des anchois, de l’huile d’olive et un coup de blender. On roule le tout comme on le ferait pour des sushis, on passe au grill. Un vrai régal, les papilles ne savant plus où elles en sont…

We also discover how to prepare fish rolls, with swordfish this time. Once the flesh flattened and tendered, just add a spoonfull of pesto – bread crumbs, parsley, capers, pistachios, pinenuts, pecorino, sundried tomatoes, anchovies, olive oil and blend. The roll as you would for suhis, grill and mmmmh in delight.

Un dernier tour de main – nous apprenons à fileter, bien plus rapide qu’il n’y parait. J’en rosis de plaisir, dites-donc. Une couche de poisson, un peu d’huile, du zeste très fin d’orange et de citron, quelques lanières de courgettes, du pecorino, on ferme avec du poisson, un peu de ficelle pour tenir le tout en place et tadaaa… une fois cuit, chacune se perd dans un intense moment de volupté…

A last treat –  we learn how to fillet, much faster than I expected. My cheeks are pink with pleasure. A layer of fish, olive oil, a mix of finely grated orange and lemon zest, ribbons of courgettes, pecorino, more fish, all tied with kitchen twine and tadaaaa… Once cooked, we all get absorbed by this voluptuous moment…

Accompagné d’un verre de Greco di Tufo, rafraichîssant, demi sec, c’est le nirvana. Sur la table apparaissent soudain de vraies clémentines, de celles qui laissent un parfum d’agrumes sur la peau, des pommes parfumées. Il manque un figuier, un hamac, un rayon de soleil et j’emménage ici.

The Greco di Tufo wine, refreshing, crispy, adds to the total happiness. Real tangerines with such a strong perfume and delicious fresh apples for desert were just the perfect touch. Had they a hammock and a figtree, I would just move in.

Verdict? Fabuleux backstage tour! En tant que simple client, même régulier, on ne voit jamais l’envers du décor, on n’apprécie pas assez la connaissance des cuisiniers, on n’imagine pas non plus le produit de base. Quel plaisir de découvrir les poissons entiers, d’en évaluer le poids, la longueur… De passer dans la chambre froide découvrir une caisse de rougets, d’apprendre comment les conserver au mieux chez soi… Lors d’une preparation, nous avons ouvert l’estomac de la bestiole pour decouvrir son dernier repas –  deux petits poissons – nous étions comme des enfants.

Verdict? Fabulous backstage tour! When just coming for dinner, you never see through the looking glass, never get a glimpse of how skilled the team is, nor do you imagine the product before cooked. What a pleasure ( I sincerely would never have thought of saying this ever) of seeing the fish whole, of wheighing it in your hands, of touching its texture! And how lucky to see the cold room with all the varieties, including a case of red snappers! While preparing a fish, we opened its stomach to know what his last meal had been and found two smaller fishes. What an experience!

Si je ne suis pas sure de tout réessayer chez moi, me voilà en tout cas curieuse d’expérimenter, de parfumer, de mélanger, d’aller au-delà du rayon frais de mon supermarché et de passer plutôt chez un poissonnier. Déjà, des idées bouillonnent dans mon esprit. Thon, orange et menthe a t-on mentionné ce soir…

La magie vient particulièrement de l’équipe – pas de chichi, de la joie, une soirée informelle où l’on se détend tout en apprenant, la joie d’être encore là après que les derniers clients soient partis, comme si l’on faisait partie de la maison… Je repars légère, sur un petit nuage, toute fière de mes découvertes.

L’atelier coute £90. Cher? Pas vraiment pour 3h30 sur place, 3 verres de vin, deux entrées, 3 plats, le dessert, les conseils et le sourire !

Although I may not try everythin at home, it definitely gave me confidence to experiment, mix, be more exotic in my choices and moreover go to a fishmonger rather than my supermarket. Ideas just fill my head already –  oh, and did they not mention tuna-orange and mint?

The magic comes particularly from the team –  they have made it so friendly and informal, relaxing and entertaining. We felt pretty lucky and VIP to be there after the last customers had left as if we were part of the family. I went back home smiling and walking on a little cloud… (and pretty proud of myself too!)

Each session costs £90. Expensive? Not really if you consider it includes 3 glasses of wine, 2 starters, 3 dishes, desert, the smiles and the lesson…

Pescheria Mattiuci
8 Blenheim Crescent
London W11 1NN

Chaque session aura un nouveau thème. Contactez Cristina pour connaitre les prochaines dates (vous m’y retrouverez en mars!): Each session will be different in theme. Contact Cristina to know the dates to come (I have already requested a place for March!): [email protected]

Share:

4 Comments

  1. 11 Jan ’11 / 23:30

    oh ça donne envie d’être inventif et créatif derrière les fourneaux. Une gourmandise qui a l’air saine au possible en plus ! j’aime 🙂

  2. 12 Jan ’11 / 13:18

    L’espadon, hummmmm! J’adore! La cuisine française est patrimoine mondial de l’unesco mais la cuisine italienne le mérite tout autant! (Et j’en sais quelque chose!)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *