A glimpse of Cocteau in the heart of London | Un peu de Cocteau au coeur de Londres

Bien au chaud dans un musée? Que nenni. C’est dans un cadre particulier que vous dénicherez cette fresque de l’artiste.

Et oui, dans une église catholique francaise… à deux pas des cinémas de Leicester Square!

Il règne là une ambiance toute particuliere, le calme plat, l’echappée du buzz de Chinatown tout au bout de la rue, une lumière plus douce aussi. Venu admirer l’oeuvre, on y reste volontiers reprendre ses esprits.

La chapelle lattérale abrite une merveille d’oeuvre naive. Quelques traits, quelques couleurs et les murs s’animent. Avec quelques touches tres personnelles comme un soleil noir, des soldats qui jouent aux dés, un Christ crucifié dont n’apparaissent que les pieds, des yeux en forme de poisson…

A little gem in a museum? Not at all. This mural is in quite an unexpected place…

That’s right, in a French catholic church, just meters away from the cinemas of Leicester Square!

The atmosphere is particularly soothing: you’re escaping the buzz of the outside world, the rush of Chinatown at the end of the street, the light even seems softer. You will come to admire the artists’ work… and will stay a few minutes more to enjoy the peace of it.

Go to the side chapel to find this lovely naive piece. A few lines and colours are enough to make the walls come alive. Note the very personal touches too: a black sun, a crucified Jesus with only his feet showing, eyes in the shape of a fish, soldiers playing dices…

Jetez également un coup d’oeil à la mosaique de l’autel qui amène un côté très roman, presque médiéval.
Don’t miss the mosaic on the autel –  almost medieval in its intricate simplicity.

La petite histoire derrière cette oeuvre? Cocteau etait emballé par l’idée. Artiste prolixe et enthousiaste, une semaine lui suffira à achever la fresque. Plongé dans son monde, il… parlera meme à ses personnages. Il s’agit aussi pour lui d’échapper aux journalistes – ses films font un tabac à l’époque –  et la chapelle sera abritée d’immenses paravents pour le protéger.

Dans ce genre de cadre, l’art devient vraiment notre tasse de thé!

The story behind it all? Cocteau loved the idea. Being an enthusiastic and prolific artist , it only took him a week to complete. So entranced by his own world, he even started to talk to the drawings! His films were quite a hit at the time and he tried to escape the invading journalists, even hiding behind high scaffoldings in the chapel…

Art is such a place really is our cup of tea!

Notre Dame de France
5 Leicester Place
London WC2H 7BX
Gratuit Free

7 Comments

  1. 8 Nov ’10 / 08:07

    Quelle belle découverte , j’aime beaucoup Jean Cocteau 🙂

  2. 8 Nov ’10 / 11:46

    Le genre de découverte que je ne ferais jamais par moi même… merci !

  3. Chocoralie
    8 Nov ’10 / 15:54

    C’est en ratissant des dizaines de guides et de blogs sur Londres que l’on decouvre ces petits tresors. Apres, on cherche, on creuse, on mitraille de photos… et on partage!

  4. 8 Nov ’10 / 18:21

    Dans les églises, on trouve des trésors! Il faut que j’aille voir des vitraux réalisés par Fernand Léger près de chez moi. (pas eu le temps encore…)

  5. Chocoralie
    8 Nov ’10 / 21:16

    J’attends ton post avec curiosite!

  6. 10 Nov ’10 / 12:52

    Il faut que j’aille y faire un tour. Et dire que je passe a cote presque tous les jours !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *